Suite à la perte d’un proche, il revient à la famille ou aux amis de remplir certaines formalités administratives liées aux obsèques. Selon la situation du défunt et sa vie passée, les démarches à suivre sont différentes. Pour une bonne gestion de la période funéraire, il convient de prendre connaissance des différentes mesures nécessaires après un décès.

Les différentes formalités à remplir 

Après la mort d’un être cher, il ne suffit pas de procéder à l’enterrement du corps pour mettre fin à la situation. En réalité, de nombreuses procédures doivent être entamées par la famille pour un bon déroulement des évènements. Cela peut s’avérer bien complexe si vous êtes à votre première expérience.

Vous pouvez solliciter l’aide des agences comme odella.fr spécialisées dans l’accompagnement des personnes dans les démarches funéraires. Généralement, dans le cas d’un décès, vous devez dès les premiers jours mener trois actions principales.

Faire constater le décès

Pour être en mesure d’effectuer le transfert en pompes funèbres, il faut obligatoirement avoir en sa possession le certificat de décès. Cette attestation n’est remise que par un médecin qui doit constater le décès du défunt. Généralement, si la mort est survenue dans un centre médical, alors l’établissement du certificat est automatique.

Faire une déclaration à la mairie

La seconde étape est de faire déclarer le décès dans les 24 h par un proche. Pour le faire, vous devez avoir les documents nécessaires tels que le livret de famille, le certificat de décès et autres renseignements importants.

Établir un acte de décès

L’acte de décès est important pour informer les instituts chargés des frais de retraite ou les assurances. De plus, ce document vous permet de bénéficier d’un hébergement du corps avant les obsèques.

Le choix du mode de funérailles

Généralement, il devrait être indiqué par le défunt dans son testament, ou à l’un de ses proches. Dans le cas contraire, il revient à sa famille de décider de la méthode à utiliser pour les funérailles. Vous avez le choix entre l’inhumation et la crémation.

Pour une inhumation, le cadavre devra alors être enterré dans un cimetière dans sa ville de résidence ou suivant ses dernières volontés. S’il souhaite être mis dans une autre commune, il faudra obtenir l’aval du maire. Pour une crémation, les cendres du corps seront soit conservées ou dispersées dans l’espace selon les désirs du proche.

De toute évidence, il existe un délai prévu pour réaliser les funérailles, vous devez donc prendre très rapidement vos précautions pour rester dans le temps. Selon le cas, vous êtes en mesure de bénéficier d’un financement des obsèques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici