La perte d’un être cher provoque une douleur immense que personne ne peut comprendre à votre place. Il vous faudra du temps pour vous en remettre et aller de l’avant. Il n’y a pas une façon précise de gérer un deuil, car le processus est personnel.

Malgré tout, il existe quelques pratiques sociales à faire, à suivre, ou carrément à respecter en cas de perte d’un proche. On vous en dit un peu plus à travers cet article.

Gérer le deuil d’un parent

Vous venez d’apprendre le deuil d’un membre de votre famille. À l’évidence, c’est une étape très douloureuse de la vie. Toutefois, il vous faudra du temps pour accepter totalement la nouvelle et mesurer ses conséquences.

Ainsi, vous devez mettre en place quelques actions dans les heures qui suivent le décès. Il s’agit principalement d’informer le reste des membres de votre famille de ce regrettable évènement qui vous atteint tous.

Préparer les obsèques

Malgré la douleur, il est tout de même impératif, d’engager des démarches pour accompagner le défunt dans sa dernière demeure. Aussi, vous devez décider avec les membres de votre famille la forme d’inhumation à choisir.

À ce niveau, vous avez deux options. Vous pouvez procéder à des obsèques traditionnelles, c’est-à-dire un enterrement dans un cimetière. Il est alors nécessaire d’envoyer ses faire-part aux proches et amis pour les informer du décès et les convier à la cérémonie.

Vous devez également envoyer par la suite des messages pour témoigner votre gratitude à tous ceux qui ont fait le déplacement. À cet effet, vous pouvez vous servir d’exemples de textes si vous n’avez pas l’inspiration.

La deuxième possibilité est l’incinération. Celle-ci se fait généralement en présence des membres de la famille. Vous pouvez ensuite organiser une petite messe ou cérémonie pour rendre hommage au défunt. Les cendres peuvent être conservées ou dispersées dans la mer.

Par ailleurs, lorsque le défunt désigne dans son testament la façon dont il souhaite être inhumé, vous devez vous y tenir. Ce sont ses dernières volontés et les respecter est la meilleure façon de l’honorer.

Faire son deuil

Vous devez prendre du temps pour accepter définitivement cette situation. Faites alors votre deuil comme vous le sentez. Prenez le temps qu’il vous faut avant de revenir à vos habitudes quotidiennes. Vous pouvez également parler à vos proches de ce que vous ressentez ou obtenir l’aide d’un spécialiste.

Vous devez trouver une façon saine d’extérioriser votre douleur. Vous trouverez sur ce lien quelques témoignages de personnes qui ont vécu un deuil. Cela pourrait vous aider.

Gérer le deuil en tant que proche de la famille éplorée

Il peut être très dur d’accepter le décès surtout quand cela arrive brusquement sans prévenir. Parfois, les personnes concernées s’effondrent totalement et cela est compréhensible : leur univers vient d’être bouleversé.

Lorsque l’un de vos proches est frappé d’un tel deuil, il vous revient de le soutenir de votre mieux. Dans un premier temps, vous devez présenter vos condoléances à la famille éplorée. Vous pouvez le faire par écrit ou en personne. Dans l’un ou l’autre des cas, votre message de sympathie doit être concis.

Vous devez toutefois éviter les expressions comme « je sais ce que vous ressentez ou traversez ». La douleur d’un deuil est personnelle. Vous risquez de heurter la sensibilité de certaines personnes avec cette expression.

Vous pourriez également éviter de dire « comment vas-tu ? », car l’on connait déjà la réponse. À travers votre message, vous devez plutôt montrer à la personne éplorée que vous êtes là si elle a besoin d’aide. Vous pouvez ainsi apporter votre assistance dans la préparation des obsèques ou dans les démarches administratives.

Gérer le deuil est sans aucun doute une situation fort éprouvante. Toutefois, pour la mémoire du défunt, pour aller de l’avant et pour le bien de tous, vous devez y faire face et surtout, vous assurer de bien faire les choses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici